Psycho & Santé

Estime de soi psychologie : 5 exercices pour en finir avec le blocage psychologique

Que vous soyez un homme, ou dans l’axe de la psychologie féminine; nous nous interrogeons tous sur notre propre estime de soi ou sur celle de quelqu’un d’autre. 

Bien souvent, on entend qu’on est “à la recherche de l’estime de soi…Que signifie cette recherche ? 

Le point de départ peut être une analyse de la façon dont nous nous regardons nous-mêmes et le monde qui nous entoure. Nous concentrons-nous sur les difficultés et les problèmes ou sur les opportunités et les possibilités qui se trouvent autour de nous ? Le manque d’estime de soi et la confiance en vous résulte d’une estimation personnelle pouvant être très variable d’une personne à une autre. En fonction des faiblesses du passé, la mésestime de soi doit se regagner par des pensées positives et une analyse poussée du concept de soi.

Le type de telles optiques nous amène à entreprendre certaines tâches ou à s’en retirer car elles semblent trop difficiles à réaliser. Objectivement, la situation peut être différente – nous pouvons avoir suffisamment de ressources et de talents pour relever un défi; des peurs; de l’anxiété; une faible estime de soi ou le manque de foi dans l’efficacité de nos actions nous enlèvent notre pouvoir et dilue nos capacités; sans profiter de l’opportunité de se développer.

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

L’estime de soi est façonnée par de nombreux facteurs, notamment : 

  • Les expériences de la petite enfance ; 
  • Le type de communication qui prévalait dans la famille d’origine ;
  • Les relations avec les frères et sœurs ;
  • Le mode de fonctionnement dans un groupe de pairs.

L’influence de ces facteurs n’est pas claire; par exemple, faire des éloges excessifs à un enfant quand il ne pense pas mériter réellement de compliments diminue la confiance en soi plutôt que de développer une estime de soi adéquate.

La recherche sur les scintigraphies cérébrales a montré que lorsque notre estime de soi est plus élevée; nous percevons les dommages émotionnels; tels que le rejet et l’échec; comme moins douloureux et nous récupérons plus rapidement. 

Lorsque notre estime de soi est plus élevée, nous sommes également moins sujets à l’anxiété. Étant sous stress, nous libérons moins de cortisol dans la circulation sanguine. Celui déjà libéré reste dans notre corps pendant un temps plus court.

Mais aussi formidable soit-il d’avoir une meilleure estime de soi, l’améliorer ne s’avère pas être une tâche facile. Des centaines de livres; articles; programmes et cours de formation sont disponibles sur le marché pour améliorer notre estime de soi. En réalité, ils ne fonctionnent pas toujours; parfois même la diminuant en effectuant trop de remises en question.

Améliorer l’estime de soi demande de travailler sur le sentiment d’ estime de soi. Les pensées négatives doivent faire place à une revalorisation importante de ce que nous pensons de nous-même pour au moins préserver le peu d’estimer qu’il nous reste. Ce premier point permet d’augmenter l’estime de soi et de renforcer l’image externe que nous renvoyons. Le degré d’estime s’acquiert en fonction de la valorisation de soi et des opportunités de nos qualités sociales et cognitives.

estime de soi doute psychologie exercice remede timidité

Comment en finir avec un blocage psychologique ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’estime de soi est instable – elle peut changer chaque jour; voire plus rapidement et constituer par le suite un véritable blocage psychologique

Avoir un bon aperçu de vos pensées et de vos sentiments peut être le premier indice quant à l’action à entreprendre et à ce qu’il faut éviter pour échouer. 

En analysant un monologue interne, on peut se demander :

“Sur quoi je concentre mon attention, que ce soit sur l’analyse de mes propres capacités ou sur mes limites ?” 

La façon de penser influence considérablement les états émotionnels, les sentiments du corps et; par conséquent, les actions et les réactions. Lors de l’analyse de nos forces, nous avons besoin de preuves de leur existence. 

Il est préférable de les connaître sur la base d’expériences réelles; de retours d’expériences d’autres personnes; d’analyses des réactions aux crises et aux échecs du passé. Construire une estime de soi adéquate est la base d’un accomplissement satisfaisant des rôles de la vie.

Sortir d’un blocage psychologique est encore plus compliqué par le fait qu’il inclut à la fois notre évaluation globale de nous-mêmes; mais aussi ce que nous pensons de nous-mêmes dans des domaines spécifiques de notre vie (par exemple, en tant que père, infirmière, athlète, etc.). 

Pour en savoir plus, consultez notre article : Psychologie positive : 10 découvertes de la science pour cultiver notre bonheur.

Plus un domaine donné d’estime de soi est important; plus il a un impact sur notre estime de soi dans le monde. Si quelqu’un grimace en mangeant un plat préparé par nous; l’estime de soi du chef en souffrira plus que celle de quelqu’un pour qui la cuisine n’est pas un élément significatif de son identité. Cela formera alors un blocage psychologique dont il faudra des semaines, des mois voire des années pour le dénouer.

5 façons d’améliorer votre estime de soi

Nous savons tous que c’est agréable de se sentir confiant, mais ressentir cela peut être étonnamment difficile. 

Le psychologue Guy Winch explique pourquoi – et décrit comment nous pouvons « nous sentir bien » d’une manière simple et intelligente. Selon lui, il est bien connu que lorsque notre estime de soi est plus élevée; nous nous sentons mieux dans notre peau; mais nous devenons également plus résistants à l’échec

Il est possible d’améliorer notre estime de soi, mais seulement si nous le faisons de la bonne manière.

estime de soi psychologie personnelle bloquage

Voici cinq façons d’améliorer votre estime de soi lorsqu’elle est faible ou instable :

1. Utilisez correctement les affirmations positives

Des déclarations positives telles que “ Je serai un grand succès ! ” sont très populaires; mais elles présentent un inconvénient : elles font souvent empirer les personnes ayant une faible estime de soi. 

Pourquoi ? 

Parce que lorsque notre estime de soi est faible, de telles déclarations sont tout simplement trop contraires à nos croyances actuelles. Paradoxalement, les affirmations positives affectent un sous-groupe de personnes – celles dont l’estime de soi est déjà élevée. Pour que les affirmations fonctionnent lorsque l’estime de soi diminue, elles doivent être ajustées pour être plus crédibles. 

Par exemple, remplacez la phrase ” Je serai un grand succès ! ” par ” Je serai si persévérant(e) jusqu’à ce que je puisse !

2. Définir vos compétences et les développer

Finalement : Qu’est-ce que l’estime de soi ? Elle découle de nos réelles compétences et réalisations dans des domaines de la vie; bien  souvent, celles qui nous tiennent à cœur. 

  • Si vous pensez être un bon cuisinier, organisez plus de dîners pour vos amis. 
  • Si vous êtes un bon coureur, inscrivez-vous à un marathon et entraînez-vous pour cela. 

Faire face aux jugements et à la dévalorisation de soi par rapport au regard des autres touche souvent l’ego en plein coeur et rends d’autant plus difficile le travail d’affirmation de soi. Une thérapie centralisée pour étudier les problèmes d’estime de soi sont souvent de belles réussites.

Avant d’y recourir, n’hésitez pas à définir vos compétences de base (points négatifs inclus) et trouvez les opportunités et les situations qui les mettront en valeur pour vous former un tableau de réussite pertinent.

3. Apprenez à accepter les compliments

L’un des aspects les plus difficiles de l’amélioration de l’estime de soi est que lorsque nous pensons mal de nous-mêmes. Ainsi, nous nous mettons à l’abri des compliments, même si c’est là que nous en avons le plus besoin. 

Dans ce cas, faites un objectif de tolérer les compliments que vous recevez; même s’ils vous gênent (et c’est généralement le cas). 

La meilleure façon d’éviter le rejet instinctif d’un compliment est de préparer un ensemble simple de réponses; et de pratiquer votre capacité à les utiliser automatiquement lorsque quelqu’un exprime une opinion favorable de vous; par exemple :  

  • “Merci” ;
  • Ou, “Comme c’est gentil de votre part, je prend le compliment” 

Au fil du temps, l’envie de nier et de rejeter les compliments disparaîtra; ce qui sera également une bonne indication que votre estime de soi se renforce.

4. Éliminez l’autocritique et faites preuve d’empathie envers vous-même

Malheureusement, lorsque notre estime de soi est faible, nous pouvons l’affaiblir davantage en étant autocritique

Puisque notre objectif est de renforcer notre estime de soi; nous devons remplacer l’autocritique (généralement totalement inutile, même si cela semble convaincant) par l’autocompassion. L’estime personnelle doit gagner en positivité sans influence extérieure. Une bonne estime de soi doit venir de vous.

Ainsi, lorsque vos monologues d’autocritique intérieure s’expriment; demandez-vous ce que vous diriez à votre ami s’il était dans la même situation (nous avons tendance à être beaucoup plus compatissants envers nos amis que nous le sommes envers nous-mêmes); et adressez-vous ces commentaires à nous-mêmes. 

Cela vous permettra d’éviter de sous-estimer davantage votre estime de soi avec des pensées critiques et, en retour, cela vous aidera à la construire.

5. Confirmez vos vraies valeurs

Renforcer l’estime de soi n’est pas un exercice facile. L’activité suivante vous aidera à améliorer votre estime de soi après un déclin prolongé : 

Faites une liste des qualités que vous possédez et qui sont pertinentes dans un contexte précis. Ici, l’estime des autres n’a pas sa place. C’est uniquement entre VOUS et VOUS que ce travail de valorisation d’ estime doit se faire. Ne questionnez pas vos proches qui ont souvent une profonde estime de vous. C’est à vous seul de recherche où se trouve vos qualité pour gagner confiance et vous affirmer de façon autonome et indépendante.

Par exemple :

  • Si vous avez été rejeté par la personne avec qui vous êtes en couple ou qu’un(e) ami(e) vous a trahi; énumérez les qualités qui font de vous un bon partenaire (par exemple, être fidèle et montrer des émotions).  Ayez une vision de soi externe, un oeil nouveau et légèrement critique pour vous bonifier sans vous faire mal. Avoir un faible sentiment ne signifie par pour autant perte d’estime de soi, bien contraire. Travaillez-y !
  • Si vous n’avez pas été promu au travail ou que l’on vous a délestée d’une tâche importante à vos yeux; créez une liste de qualités qui font de vous un employé précieux (avez une solide éthique de travail ou êtes responsable). Ainsi, vous partez d’une manque de confiance pour élargir votre champ d’action.

Ensuite, sélectionnez l’un des éléments de la liste et rédigez un court essai (en un ou deux paragraphes) expliquant pourquoi cette caractéristique particulière est précieuse et pourrait être appréciée par d’autres personnes à l’avenir. Il n’y a qu’avec ce point avec vous-même que vous arriverez à renforcer l’estime de soi au plus profond de votre être.

Faites cet exercice tous les jours pendant une semaine ou chaque fois que vous avez besoin d’améliorer votre estime de soi


Important : Rappelez-vous, améliorer votre estime de soi demande du travail; car cela implique de développer et de maintenir des habitudes émotionnelles plus saines pour casser un blocage psychologique ancré parfois depuis des décennies. Mais cet effort sera payant!
estime de soi contre le blocage psychologique

Note sur les vices de l’estime de soi en psychologie 

Avoir une haute estime de soi est une bonne chose, mais avec modération. Une très haute estime de soi (par exemple chez les personnes narcissiques) est souvent assez fragile. L’ego est surdimensionné et fait perdre les pieds de la réalité. La confiance et l’estime s’acquiert au fil du temps et des expérience (positives et négatives) vécues l’être humain. Une personne trop sûre d’elle peut même avoir tendance à renforcer l’estime d’elle-même en abaissant celle des autres.

En résumé cela revient à dévaloriser pour mieux régner et faire briller l’amour de soi. Une baisse de l’estime de soi devient donc bénéfique à partir du moment où vous dépassez le degré d’estime de votre prochain. Il convient de favoriser l’estime de soi sans impacter la sphère individuelle des autres pour maintenir un cap sain de développement personnel. Pour préserve une bonne image auprès de tous, l’estime de soi doit rester un caractère secret, dévoilé que très rarement pour en conserver les bienfaits.

Ces personnes peuvent se sentir bien dans leur peau la plupart du temps; mais elles semblent également être très sensibles aux critiques et aux opinions négatives; ce qui peut inhiber leur développement mental. Le travail d’estime est un long chemin qui se fait tout au long de la vie. L’acceptation de soi, de son moi interne, celui qui nous pilote au jour le jour est souvent influencé par des idéaux extérieur. Gardez le cap et réglez le curseur du niveau d’ estime de soi pour comprendre vos défauts et gommer cette image négative qui vous nuit aussi bien intérieurement qu’extérieurement.