Sport & Yoga

Yoga Ashtanga : Théorie et pratique du yoga dynamique

Vous cherchez un yoga pour se muscler ? Le Yoga Ashtanga est une pratique plus physique et posturale que les autres. Il est lui-même un dérivé du Hatha yoga tout comme le Vinyasa yoga ou Iyengar yoga

En effet, le yoga Ashtanga est un type de yoga dynamique dans lequel le mouvement, la respiration et la concentration sont essentiels. Cette forme de yoga pour tous est également très centrée sur les étirements. Pour ressentir les effets de la pratique de l’Ashtanga, il faut de l’engagement, de la régularité et un contrôle complet du corps.

Cependant, Ashtanga apporte des résultats remarquables. Voyez tout de suite ce qu’est précisément le yoga Ashtanga et pourquoi cela vaut-il la peine de le pratiquer ?

Qu’est-ce que le Yoga Ashtanga ?

Le yoga Ashtanga est aussi appelé yoga dynamique ou Power yoga; car le mouvement suit directement la respiration, ce qui fait travailler le corps en parfaite harmonie. «Asto» signifie huit, et “anga” – “membres” ; ce qui vise à souligner la nature octuple de ce chemin de yoga, qui consiste en :

  1. YamyPrincipes moraux
  1. NiyamyTravailler sur soi
  1. AsanasPostures, exercice
  1. PranayamaContrôle rythmique de la respiration
  1. PratyaharaContrôle des sens
  1. DharanaConcentration
  1. DhyanaMéditation
  1. SamadhiRéalisation de soi.

L’effet naturel d’une pratique bien faite en yoga est d’expérimenter, de réaliser tous les points consécutifs. Samadhi est le point final de la pratique: l’illumination, la libération, l’auto-réconciliation. 

Il convient de rappeler que l’ashtanga sans respiration n’est pas l’Ashtanga. Par conséquent, effectuer des asanas sans contrôle de la respiration ne donnera pas l’effet souhaité, ce ne sera qu’une simple pose, une silhouette.

Tous les participants à un cours d’ashtanga ne réussissent pas tous les niveaux de pratique. Les personnes qui traitent le yoga principalement comme un ensemble d’exercices de renforcement et de relaxation se concentrent sur la troisième étape, ou les asanas. L’ashtanga repose sur un système de positions strictement définies (asanas) pratiquées en série. Leur performance est basée sur quatre éléments de base : 

  • La respiration (respiration ujjayi) ;
  • Les mouvements du corps (vinyasa) ; 
  • Les points de concentration de la vue (drishti) ;
  • Les bandas (pinces internes).
ashtanga yoga pratique et exercice maison

Comment pratiquer le yoga ashtanga ?

Contrairement aux autres types de yoga, dans l’ashtanga le corps est en mouvement constant pendant la pratique. Même en prenant des positions corporelles très simples, les muscles restent sous tension et travaillent constamment. 

Mais, bien que le yoga Ashtanga soit une forme de yoga très dynamique, il est basé sur le respect du rythme de chaque individu dans sa pratique individuelle. Ashtanga yoga vous apprend à accepter vos propres limites et à les surmonter patiemment et progressivement. Il enseigne la compréhension de soi, tout en la mettant régulièrement à l’épreuve. 

Souffle

La respiration est une partie extrêmement importante de l’exercice d’ashtanga. Sa tâche est de combiner les asanas et de faire une transition en douceur entre eux. C’est en pratiquant le yoga sous sa forme physique et mentale que vous en obtiendrez les bienfaits.

Dans l’Ashtanga yoga, on respire le souffle uchjayi, c’est-à-dire le souffle du gagnant. En respirant, le pratiquant émet un son caractéristique l’aide à se concentrer, à atteindre la paix, et avec le temps – entrer dans l’état de méditation.

Vinyasa

Dans le sens de base, vinyasa signifie entrer et sortir en douceur d’un asana (position). Dans un sens plus large, vinyasa est aussi la séquence complète des asanas qui composent une série.

Il existe 6 séries de yoga Ashtanga connues, mais seule la première est pratiquée – Yoga Chikitsa et, moins souvent, la deuxième Nadi Shodana. C’est une série d’asanas abouti que seuls les pratiquants très avancés et les professeurs d’Ashtanga plus expérimentés arrivent à attendre. Le but du Chikitsa yoga, ou thérapie par le yoga, est de nettoyer et de renforcer le corps. Nadi Shodana, d’autre part, nettoie le système nerveux en se concentrant principalement sur les torsions et les courbes de la colonne vertébrale.

Drishti

L’objectif mis en place par le pratiquant est de faciliter la concentration et d’atteindre l’illumination. Il existe 9 variétés de Drishti à Ashtanga :

  • Le bout du nez – Nasagra Drishti ;
  • En haut – Urdva Drishti ;
  • Troisième œil – Brumadya Drishti ;
  • Le bout du majeur – Hastagra Drishti ;
  • Le bout du pouce – Angushta Drishti ;
  • Côté droit – Parshva Drishti ;
  • Côté gauche – Parshva Drishti ;
  •  Nombril – Nabi Drishti ;
  • La pointe du gros orteil – Padagra Drishti.

Bandha

Bandha est le centre énergétique du corps. L’activer par lors d’une pratique, c’est «piéger» l’énergie vitale dans le corps et aider à contrôler la respiration. En Ashtanga yoga, nous avons trois bandhas très importants, ou «valves d’énergie», qui vous permettent de conserver et de distribuer l’énergie générée pendant l’exercice:

  • Mula Bandha ;
  • Uddiyana Bandha ;
  • Jalandara Bandha.

Les bandhas comptent sur une bonne posture du corps et des muscles tendus pour augmenter la stabilité et assurer l’intégrité de la posture. Les exécuter nécessite la conscience du corps et, dans les premiers temps, l’aide d’un instructeur de yoga, qui déterminera exactement quels muscles vous devez soliciter et comment les resserrer.

yoga dynamique yoga ashtanga pour tous age

Yoga Ashtanga – Quels sont les avantages ?

La pratique du yoga Ashtanga apporte un soutien assez spécifique. Tout d’abord, les exercices d’Ashtanga sont lents et fluides, mais toujours assez exigeants. Une pratique régulière aide à tonifier le corps et à surmonter ses propres limites et faiblesses et à supporter la frustration.

Organiser le corps dans des positions ultérieures augmente la force et la flexibilité des muscles et des tendons. Après une dizaine de cours de yoga, on acquiert une certaine souplesse qui permet de reproduire des asanas sans trop de résistance, en douceur et naturellement.

Pour les personnes qui pratiquent le yoga ashtanga depuis plus longtemps, le plus grand avantage est le plaisir et la paix obtenu lors des asanas ultérieures. Les pratiques conscientes ne concernent pas la dimension physique des positions, mais l’harmonie interne obtenue grâce à elles.

En raison du rôle énorme de la respiration, Ashtanga a un effet positif sur l’oxygénation du corps et le travail du cœur. De plus, le yoga a également un effet positif sur le psychisme du pratiquant. Il facilite la gestion du stress, la paix intérieure et en activant les deux hémisphères du cerveau dans des positions équivalentes, il prévient le vieillissement du cerveau.

Comment appelle-t-on le livre le plus ancien dédié au yoga ashtanga ?

Le manuscrit “Yoga korunta” est en quelques sortes la bible la plus ancienne concernant la pratique du Yoga Ashtanga. Il a été écrit et développé par Pattabhi Jois. Ce livre ancien relate les principaux fondements du ashtanga yoga et il a grandement contribué à sa popularité actuelle en Occident et même à travers le monde. 

La tradition de l’ Ashtanga yoga est associée au professeur Sri T. Krishnamachary et à un manuscrit vieux de 500 ans que le chercheur a trouvé lors de ses recherches à la bibliothèque de Calcutta. Le livre contient l’ensemble du système d’enseignement, connu aujourd’hui sous le nom d’Ashtanga Yoga

Au fil des années, des maîtres successifs, dont Sri K. Pattabhi Jois étroitement associé à l’Ashtanga, ont cultivé la pratique de la combinaison d’exercices physiques et respiratoires, et aujourd’hui l’Ashtanga yoga est l’une des variétés de yoga traditionnel les plus connues au monde.

Le yoga est à 99% pratique et 1% théorie.

Sri K. Pattabhi Jois

Sur la base de ses nombreuses années d’expérience auprès de Sri T. Krishnamachary, d’observations et de pensées, Sri K. Pattabhi Jois paru le libre “Yoga korunta” qui fonde la philosophie et la méthodologie de l’Ashtanga.

En 1975, il décide de partir enseigner l’Ashtanga au monde occidental se rend pour la première fois aux États-Unis. Fort de son succès, c’est ensuite à travers le monde qu’il enseignera toute sa vie. Pattabhi Jois est décédé en 2009 à l’âge de 94 ans (ce qui en soi devrait être un encouragement suffisant pour pratiquer l’Ashtanga), laissant derrière lui un merveilleux chemin de yoga et des millions de pratiquants.

Quelles sont les différences entre le yoga ashtanga et le yoga traditionnel ?

Dans le yoga Ashtanga, les séances sont articulées autour de séquences (ou positions) d’ asanas dynamiques et fluides regroupées à un rythme bien définie et constant.

Les pratiquants restent moins longtemps dans un asanas car chaque posture est liée à un nombre défini de respirations (5 ou 8); ce qui permet un enchaînement rapide de plusieurs postures. Ashtanga se distingue donc par la synchronisation du mouvement avec la respiration.

yoga ashtanga yoga dynamique et musculaire

 De plus, la technique de respiration est particulière et la durée de l’inspiration et de l’expiration sont déterminantes dans la transition des postures.

Le Vinyasa est un élément qui relie les asanas individuels, qui vise à maintenir la fluidité du mouvement et la chaleur générée à un niveau constant.

Par conséquent, pendant une séance d’ashtanga, le corps se réchauffe beaucoup plus afin de nettoyer les organes internes et purifier la peau de ses toxines. C’est ce que souligne la première série d’Ashtanga (appelée Chikitsa, ou «yoga thérapie»). Il se concentre sur le nettoyage et le renforcement général du corps.

Enfin, l’ashtanga demande plus d’investissement physique, musculaire et en fait un yoga plus tonique que le yoga traditionnel. Les postures de yoga orchestrées par un maître yoga sont idéales si vous êtes débutant. En allant dans une association yoga ou dans une école de yoga, vous devriez trouver votre bonheur pour commencer une pratique sereine et millimétrée.